Passer directement au contenu

Pendant la deuxième guerre mondiale

Pour les 83 000 soldats américains c’est la surprise totale. Au centre de l’offensive allemande les GI’s de la 28e division d’infanterie américaine retardent l’avancement de la « Wehrmacht » dans les localités de Hosingen, Holtzthum et Consthum. Mais le Colonel Strickler est forcé de se retirer par Kautenbach vers Wiltz où se trouve le quartier général de la 28e division d’infanterie sous le commandement du Général Da Cota. Le 19 décembre 1944 la ville de Wiltz est prise par les troupes allemandes. Les Américains sont obligés de se retirer par le Mont Schumann, qui est déjà contrôlé par les Allemands, vers le « headquarters » installé à Sibret en Belgique.

C’est dans les forêts du Schumanns Eck que les combats les plus cruels de la Bataille des Ardennes eurent lieu du 19 décembre 1944 jusqu’au 21 janvier 1945.

Pour les habitants de Wiltz c’est l’horreur pure passée dans les caves, vu la proximité des combats. 80 % des maisons furent détruites ou endommagées et 50 personnes furent tuées durant la Bataille des Ardennes.

Il va de soi qu’un musée fut fondé après la guerre et dédié aux nombreuses victimes de la Bataille des Ardennes.

Découvrez des scènes de vie de WWII au sein du musée de la Bataille des Ardennes

Rappelons que le Luxembourg fut occupé le 10 mai 1940 par les Allemands qui essayaient en vain d’intégrer les Luxembourgeois dans le « Reich ». Les habitants de Wiltz étaient à l’origine de la grève pour s’opposer à l’enrôlement de force décrété le 31 août 1942 par le « Gauleiter » , ce qui a coûté la vie à 6 citoyens wiltzois. C’est seulement le 10 septembre 1944 que Wiltz fut libérée une première fois par les Américains. Des scènes représentant la vie quotidienne des soldats américains ainsi que des habitants wiltzois, vous sont présentées au rez-de-chaussée du musée de la bataille des Ardennes. Au premier étage, trois événements vous montrent le Saint Nicolas américain, les musiciens de la 28e division d’infanterie ainsi que la promesse du curé-doyen de Niederwiltz dans sa cave.

Au 3e étage, c'est l’horreur de la guerre totale au Schumann, lieu des combats les plus meurtriers.

En plus, vous découvrez des photos, des uniformes, des documents, du petit matériel de guerre et le moteur du tank exposé à la place Belle-Vue à Wiltz.

Des vidéos sur écran vous conduisent au milieu des événements.

Une visite du musée est donc bien recommandée lors de votre prochaine visite à Wiltz.

Wiltz - lieu de mémoire et d’hommage

En empruntant les routes aux alentours de Wiltz, vous croiserez inévitablement le lieu-dit « Schumanns Eck ». Le Schumanns Eck est l’intersection des routes liant Ettelbruck et Bastogne ainsi que Wiltz et le lac de la Haute-Sûre. Beaucoup de gens passent chaque jour sur ces routes très fréquentées, mais rares sont ceux qui savent qu’ils traversent la scène d’une des épisodes les plus cruelles de la Bataille des Ardennes.

Le 16 décembre 1944

Tout le monde était convaincu qu’avec la libération de Pétange, le 9 septembre 1944, la guerre était bien finie. Et pourtant, sept jours plus tard, l’armée allemande lance une attaque contre toute attente dans les Ardennes.

En hiver 1944-1945, un des hivers les plus rudes du siècle, les villages du nord de Luxembourg et le Schumanns Eck sont le théâtre de terribles combats. Tant que cela est encore possible, des centaines d’habitants fuient l’Eislek en bus et en camions américains vers le sud du pays. Pour ceux qui restent, la vie quotidienne s’organise entre les tirs : les enfants vont à l’école et les mères font la lessive et le déjeuner. Autour d’eux désespoir et misère, champs de ruine et mort.

12.000 Luxembourgeois sont sollicités de force à rejoindre les rangs allemands. Trois options : refuser de rejoindre l’armée ennemie, l’intégrer avec l’intention de déserter plus tard ou rejoindre la Wehrmacht et se battre jusqu’à la fin.

Après avoir franchi l’encerclement de la ville de Bastogne le 26 décembre 1944, la 3e armée américaine du général Patton attaqua les forces allemandes dans la poche de Harlange jusqu’au Carrefour Schumann.

Le 30 décembre 1944, la 26e division d’infanterie américaine atteignit le Carrefour Schumann, où elle se heurta à l’âpre défense de la 9e«Volksgrenadierdivision» retranchée dans les bois. Le front se figeait et pendant quinze jours les attaques américaines et les contre-attaques allemandes alternaient. Les soldats furent décimés par des combats corps à corps acharnés et par le feu de l’artillerie et des mitrailleuses. Ce furent les combats les plus meurtriers et sanglants sur le sol luxembourgeois.

Amenée secrètement, la 90e division d’infanterie américaine attaqua le 9 janvier 1945 avec la 26e division pour prendre Berlé et le lendemain Pommerloch.

Ce n’est que le 21 janvier 1945 que la ville de Wiltz fut libérée par la 26e division d’infanterie et le 6e groupe de cavalerie américains.

Témoin des combats meurtriers, le monument « NATIONAL LIBERATION MEMORIAL » au Schumanns Eck a été inauguré à l’occasion du 50e anniversaire de la libération en septembre 1944 et en février 1945 par les troupes américaines.

Sur un parcours de près de trois kilomètres ont été installées 65 silhouettes grandeur nature de militaires et de civils qui étaient présents lors de l'offensive des Ardennes. Ce projet a nécessité des années de recherches. Les photos utilisées pour les silhouettes proviennent de soldats américains et allemands. Le sentier renseigne en détail sur le type d’armement utilisé et est parsemé de photos qui relatent précisément et le côté authentique de cette bataille cruciale. Le sentier se visite par respect pour l’Histoire, mais aussi pour son caractère culturelo-didactique, non dépourvu d’une certaine mise en scène esthétique. A ne manquer sous aucun prétexte !

Le ville de Wiltz et ses alentours regorgent de monuments qui rendent hommage à la bravoure de la population et des soldats engagés dans cette bataille féroce. De Bastogne à Diekirch, de nombreux musées, dont celui de Wiltz, relatent en détail les événements capitaux pour l’issue du conflit et vous replongent, grâce à leurs riches collections, dans l’atmosphère terrifiante de cette ultime bataille. Wiltz, à la croisée des chemins, vous offre un point de départ unique pour votre voyage dans l’Histoire et du Souvenir.

Continuer à
découvrir Wiltz et ses alentours.

Regroupez vos meilleurs moments à Wiltz en partageant le hashtag

#VisitWiltz